L'École d'Art et toi

Portrait d'Alban Allegro, Professeur de Peinture

« Des moments d’humanité »

Voici un entretien avec Alban Allegro, peintre et professeur d’art à l’EPAC. Il nous explique pourquoi il adore partager sa passion de peindre avec les élèves et comment il voit le métier d’artiste.

 

"- Pourquoi êtes-vous devenu professeur ?

- Je me suis intéressé à l’enseignement sur le tard. A la sortie de mes études, j’ai eu la chance d'entreprendre un parcours dans le monde de l’art, après 25 ans passés en Italie dans une vie de peintre, je suis revenu en Suisse.

Patricia Abderhalden m’a contacté pour me proposer un cours de peinture dans son école. 

C’est à cette occasion que j’ai commencé à pratiquer l’enseignement. D’abord des interventions ponctuelles puis le cours de peinture. Les échanges avec les étudiants m’ont tout de suite plu, la possibilité de pouvoir d’une certaine façon partager mon expérience dans le monde artistique avec des jeunes artistes en devenir, a été aussi une raison pour laquelle je suis devenu artiste et prof. de peinture

- Qu’est-ce qu’un artiste international peut attendre comme carrière ? 

- Les artistes cherchent en général à faire connaître leur travail localement, nationalement ou internationalement, chacune de ces trois sphères génèrent des problématiques spécifiques. C’est un peu comme le foot, il y a le Real de Madrid, le FC Sion et le FC Saxon, jouer ou créer est de toute façon une chose belle et enrichissante pour toute l’espèce humaine.

- Qu'est-ce que vous aimez transmettre aux étudiants ? 

- Je tente de transmettre, à travers les processus de création et l'analyse des œuvres, des éléments qui portent les étudiants à découvrir et développer leur potentiel créatif.

- Comment vivez-vous ces dernières semaines et les enseignements en ligne ? 

- Je vis la plupart du temps dans mon atelier. La lenteur et la monotonie de la situation ne m’importune pas, celle-ci m’a encouragé à revisiter et revoir des travaux anciens accumulés durant des années d’activités, à opérer une grande sélection, les œuvres doivent tenir la route et tenir dans le temps, car, comme chantait Gianna Nannini dans les années 80 « il tempo è come un killer". L’enseignement en ligne est une nouvelle expérience pour moi, c’est un peu enseigner "la Peinture", tout se passe bien mais je préfère les situations en chair et en os.

- Qu'est-ce que l'EPAC vous a apporté ? 

- C’est notamment votre présence et votre travail d’étudiants (es) qui fait vivre l’EPAC. Les multiples échanges que nous avons sur l’art en général, sur la peinture, sur l’idée de création, de fantaisie, d’innovation et de recherche produisent des moments d’humanité. Une denrée plutôt rare et précieuse en ce début de 21ème siècle."

Alban Allegro

+41 (0)27 744 31 26

Route du Village 39

1907 Saxon (VS)

EABHES EPAC
FSEP fédération suisse des écoles privées

© EPAC, Valais, Suisse