Imaginary Landscape I

Mais si c’était l’inverse? Les cartes sont différentes de la réalité, mais dans le cas de terres imaginaires, les cartes donnent de la substance et du réel à ces lieux de l’esprit. Ceci explique par exemple pourquoi la plupart des romans de fantasy modernes commencent par une carte, qui guidera le lecteur à travers le monde imaginé par l’écrivain. La carte est donc plus que le territoire. Ce projet visait à créer des cartes de lieux imaginaires: cités invisibles, pays fictionnels, royaumes oubliés et mondes perdus. Mais il s’agissait également d’observer et d’utiliser des cartes réelles pour imaginer ou réinterpréter les paysages, territoires, environnements mais aussi ressources, démographi

+41 (0)27 744 31 26

Route du Village 39

1907 Saxon (VS)

EABHES EPAC
FSEP fédération suisse des écoles privées

© EPAC, Valais, Suisse